APPEL AUX PARENTS pour 2008-2009

Publié le par camille

Appel aux parents

1. Fin juin 2008, beaucoup de parents actifs de l'équipe FCPE du lycée nous quittent, leurs enfants terminant leurs études ou changeant d'établissement.

2. Il faut plus de parents impliqués dans le système éducatif et ne pas laisser à quelques uns (professeurs, administratifs et rares parents et élèves actifs) tout le poids de l'animation du lycée et de la recherche de solutions en période de crise et de restrictions.

3. Les restrictions en cours dans l'implication de l'Etat dans l'enseignement (public comme privé) demandent que les parents soient vigilants.

4. Nous parents, et avec nous les élèves et tout le lycée, avons besoin :

   1) d'une plus grande implication des parents dans les élections au conseil d'administration et dans les instances du lycée.
   2) de parents délégués en conseils de classe plus nombreux afin que les familles dans toutes les classes soient représentées, informées, défendues, et afin qu'il y ait des suppléants en nombre suffisant.
   3) d'un "parent-ressource" pour chaque enseignement, surtout ceux dits rares ou de spécialité du lycée, afin de faciliter la promotion, la vigilance, la défense, la mise en relation de l'enseignement avec les débouchés professionnels et les filières universitaires et post-bac (les enseignements de spécialité sont pourvoyeurs d'élèves pour le lycée et sont donc un moyen de consolider la Dotation Horaire Globale et les postes d'enseignants face aux restrictions actuelles):
  • - le parent "japonais" est sur le départ ; il lui faut un(e) remplaçant(e),
  • - un parent "arts appliqués"
  • - un parent "musique"
  • - etc.
   4) que l'ensemble des parents s'attache aussi à représenter les enseignements généraux du lycée dont les moyens doivent être maintenus au même titre que les enseignements de spécialité, afin que les élèves du secteur de Vauréal ne soient pas laissés pour compte dans les grandes manoeuvres actuelles de l'Education nationale.

Veillons à ce que la désectorisation ne pousse pas encore plus les parents à privilégier leurs intérêts personnels alors que nous avons besoin d'être solidaires pour nous épauler dans les difficultés et le succès, pour rendre le système public éducatif plus fort et promouvoir la réussite de tous.

Merci.
Le président FCPE, sur le départ
Charles de Lespinay

Commenter cet article