CA 14-04-2008 : Questions diverses des parents

Publié le par camille

- Questions diverses des parents FCPE -
Conseil d'administration du 14 avril 2008


Les parents du bureau du conseil local FCPE, après s'être réunis le mercredi 9 avril, ont plusieurs questionnements à insérer à l'ordre du jour du Conseil d'administration du lycée prévu le 14 avril 2008, dans la rubrique "Questions diverses".

Ces questionnements permettent aussi de rappeler que les parents d’élèves, élus et non élus, font partie de la communauté éducative et que, surtout dans la période de crise actuelle, il est nécessaire de les impliquer au maximum dans les réflexions qui concernent le présent et l’avenir du lycée.

1)      Questions relatives aux conseils de classe du 2e trimestre :

-         Plusieurs conseils ont été précédés d’une réunion préalable des professeurs et du (de la) président(e) de séance. S’il ne s’agit pas de pré-conseils, « interdits » par les textes, quelles sont l’utilité et la nécessité de telles réunions improvisées ? Cela veut-il dire que les enseignants et la direction du lycée « n’ont pas eu le temps » de se concerter, de réfléchir sur certains cas particuliers ? Si oui, pourquoi s’y prendre au dernier moment ? Cela perturbe l’emploi du temps de tout le monde, dont les élèves. Si les pré-conseils ou les réunions improvisées de la communauté pédagogique et de l'administration divisent la communauté éducative, ils diminuent de plus le temps des conseils de classe qui sont pour nous l’occasion de pouvoir écouter les professeurs et les élèves.

-         Il nous a été dit à plusieurs reprises que la présence des élèves n’était pas obligatoire aux conseils de classe. Cependant, nous avons constaté que les cas de certains élèves absents n’ont pas été abordés ou ont été exposés rapidement, « puisqu’ils étaient absents ». Alors, si la présence des élèves n’est pas obligatoire, est-elle fortement recommandée ?

-         Dans de nombreux conseils sinon la plupart, il n’y a pas eu de tour de table rappelant l’appréciation générale de la classe dans chaque matière. Il nous a été expliqué que cela était dû au fait qu’il fallait, au 2e trimestre, passer immédiatement aux questions d’orientation. De ce fait, plusieurs parents n’avaient plus rien à dire dans leur compte-rendu puisque l’on n’a parlé que de cas individuels. Est-ce normal ? Comment les parents délégués, qui doivent faire un compte-rendu de la réunion de leur conseil, peuvent-ils dans ces conditions donner aux familles des informations utiles ?

-         Comme d’habitude, les horaires des conseils de classe ont posé des problèmes à plusieurs parents délégués qui, eux-aussi, travaillent par ailleurs. Certains conseils ont eu lieu le matin ou en début d’après-midi et cela a posé des problèmes en particulier pour la 1reSTI (lundi 10/03 à 10h30) et la T-STI (10/03 à 13h30). En général, les conseils à 15h30, s’ils conviennent au lycée, ne conviennent pas aux parents qui, tous, ont été obligés de prendre une demie journée de congé. La réponse qui nous est donnée habituellement, concernant l’impossibilité de faire autrement, ne nous satisfait pas et contredit les textes officiels. Pourrons-nous trouver un jour une solution ou nous faudra-t-il finalement, de guerre lasse, boycotter les conseils de classe qui ont lieu avant 17h ?

-         Dans plusieurs conseils de classe, le nombre de professeurs présents a été très réduit, pour des raisons diverses, ne permettant pas aux parents d’avoir l’appréciation des absents sur la classe ou de leur poser des questions (exemple de la T-ES2, de la T-STI…). Or, une bonne moitié des conseils a lieu pendant les heures de travail du lycée, permettant au plus grand nombre d’être présent sans perte de salaire, ce qui n’est pas le cas des parents. Cela a sérieusement démotivé les élèves qui se sont rendu compte que les professeurs, parfois de la matière la plus coefficientée au bac, n'étaient pas là. Comment remédier à cette situation ?

-        Nous avons noté que certains conseils de classe n’avaient pas lieu dans la salle initialement annoncée et que la modification n’était pas affichée. Pourra-t-on remédier à cela ?

2)      Questions relatives aux devoirs communs :

-         Les parents insistent sur le fait que les devoirs communs sont d’un grand intérêt pour les élèves (entraînement, mobilisation, amélioration des performances à l’écrit…), mais ils souhaiteraient que ces devoirs soient réellement communs : même système de notation, même coefficient, même sujet , du moins par niveau… Est-ce possible ?

-     Si les devoirs communs ne sont pas « communs », n'ont pas lieu intégralement ce mois-ci et ne sont pas corrigés complètement, que penser du sérieux du projet d'établissement actuel dont ils sont l’un des piliers pour 36 des 48 divisions?

-         Le planning des devoirs communs d’avril 2008, s’il a été distribué semble-t-il, n’est pas arrivé à destination des parents de la plupart des classes où il y a un parent délégué (FCPE comme AIPE). Face aux incertitudes d’horaires, de dates dans la mémoire des élèves, est-il possible d’adresser le planning en temps utile au moins aux parents délégués (e-mail et/ou courrier) pour qu’ils fassent circuler l’information ? (cela a été le cas pour les devoirs communs de décembre 2007)

-      Quelles informations globales pourrons-nous avoir sur les moyennes des devoirs communs ?   (question déjà posée pour les devoirs communs de décembre 2007, sans réponse)

-        Nous avions déjà demandé s’il était possible de rendre sommairement compte des devoirs communs de décembre 2007 pour chaque classe, lors des conseils de classe. Cela n’a pas été fait semble-t-il. Que peut-on faire et quelle information utile pouvons-nous communiquer aux parents à ce sujet, à l’issue des conseils de classe ?

3)      Autres questions :

-         Travaux - Nous avons reçu une réponse détaillée du Conseil régional sur l’avancement des travaux. Pouvons-nous avoir un commentaire à ce sujet et un état des urgences auxquelles ce courrier répond ou ne répond pas ? Y a-t-il eu une inspection des locaux et, si oui, quelles en ont été les conclusions ?

-         Absences - Du fait des blocages de ces dernières semaines à l’entrée du lycée, des élèves ne sont pas entrés ou ont eu peur d’entrer. De ce fait, ils ont été absents ou en retard. Comment peut-on aider les familles à gérer cette situation sans sanctionner des élèves pris de court par les blocages, inhabituels pour eux ? Peut-on éviter de mentionner ces absences sur le bulletin, 1) dans la mesure où les parents auront rempli un mot d’excuse, 2) ou lorsque la direction du lycée aura constaté l’impossibilité, la difficulté d’entrer ou les pressions exercées à l’entrée du lycée à l’égard des élèves ? Peut-on ajouter en parallèle sur le bulletin les jours de blocus afin que l’on ne puisse pas par la suite reprocher aux élèves, à l’occasion d’une inscription dans quelque établissement que ce soit, un manque d’assiduité indépendant de leur volonté ?

-         Commission permanente - Nous sommes heureux que la Commission permanente puisse avoir lieu plus d’une fois dans l’année pour préparer des CA importants, comme c’est le cas de celui du 14 avril. Mais, est-ce qu’une heure est une durée suffisante pour faire le point et simplifier ensuite la bonne marche du CA ? Comment peut-on rendre compte aux autres parents-élus et même demander l’avis des parents non élus lorsque la Commission a lieu une heure avant le début du CA ? Nous rappelons que la question de son découplage d'avec le conseil d'administration a déjà été posée dans le premier CA d'installation 2007-2008.

-         Japonais - Le poste est-il maintenu avec un titulaire, ou bien en reste-t-on à 9h qui seront assurées dans des conditions actuellement inconnues ? L’IA réfléchit-elle sur la prise en compte de la demande qui justifierait de passer à 18h titularisées, comme nous l’avons proposé avec votre appui ? A-t-on pris contact avec le collège qui pourrait être concerné par cette proposition ?

-         La MANAA, les arts plastiques, les arts appliqués – Quelles mesures sont envisagées pour organiser en 2008-2009 le travail à 39 élèves, en particulier les TP ? Quelle est la cohérence avec le projet d’établissement et avec ses perspectives présentés au premier CA 2007-2008 insistant sur le développement des enseignements artistiques (arts appliqués, arts plastiques) au lycée Camille Claudel, lui permettant de mieux se positionner par rapport aux autres lycées ?

-         Les STI (1re et T.) - Quel avenir réserve-t-on à la STI ? Est-il lié aux arts appliqués ? On remarque que les tables à dessin commandées pour les STI ont été partagées semble-t-il avec la MANAA.

-         Le BEP compta - A-t-on une idée de ce qui va le remplacer dans notre lycée l’année prochaine ?

-         Bac S en juin - Une note a été distribuée aux élèves leur signalant une nouvelle épreuve expérimentale de maths au Bac S en juin prochain. Qu’en est-il ?

-         Les postes - Où en est-on de la gestion des postes (enseignants, encadrement, ATOS) ? de la répartition des heures supplémentaires prévues en 2008-2009 ?

-         Aide individualisée - Nous avons noté qu’un certain nombre d’élèves et de parents étaient en décalage par rapport à l’enseignement du lycée. Est-il possible d’envisager une prise en compte individuelle périodique des élèves, comprenant une information régulière des parents ?

-         Aide collective - Dans quelle mesure, et avec quelle périodicité, serait-il possible de remettre aux élèves une fiche méthodologique ou de révision des notions apprises par matière (semaine, mois, trimestre ?) ?

-         Orientation des élèves - Nous avons noté lors des conseils de classe que de nombreux élèves avaient des incertitudes d’orientation. A-t-on une idée des difficultés rencontrées et des solutions envisageables ? Quel est l’état actuel des redoublements prévisibles des élèves pour 2008-2009 qui seront effectués 1) au lycée et 2) hors du lycée ?

-         Préparation du CA - L’envoi par courriel de 45p. d’annexes pour le CA est utile. Mais dispense-t-il d’adresser à l’avance sous la forme papier aux membres du CA ces documents indispensables qui nécessitent du temps pour leur étude ?

-         Enfin, les familles (parents d’élèves et élèves) sont très inquiètes de la tournure que prennent aujourd’hui les réformes du ministère de l’Education nationale et les nombreuses manifestations qui risquent d’empirer de mois en mois et d’année en année. Inquiétude pour les années qui viennent, quant à l’avenir du service public éducatif et du lycée Camille Claudel, quant à la sécurité éducative des élèves, quant à l’avenir même de ces élèves. Notre souhait est de réunir tous les moyens nécessaires à la réussite de tous, premier souci que devrait rechercher avec vous et avec nous l’Education nationale, quelle que soit l’évolution de la DHG. Comment pouvons-nous travailler ensemble pour essayer de parvenir à cette réussite, au moins au sein du lycée, faute de savoir où nous allons sur le plan national ?

Commenter cet article